L’article de Maxime de Guillenchmidt, associé, publié dans L’Express à l’occasion du vote du projet de loi Climat à l’Assemblée Nationale.

« La Loi Climat et Résilience ne sera pas la grande loi environnement du XXIe siècle ni le texte le plus marquant du quinquennat d’Emmanuel Macron. Il ne faut pas pour autant y voir un refus de la transition énergétique mais ramener cette loi à ce qu’elle est : une réponse politique intervenue au pire moment mais qui n’est heureusement que l’un des maillons d’un mouvement de fond. (…) Il est encore possible de croire à une véritable transition énergétique dans le respect de toutes les libertés et dans un esprit de justice sociale. Si le projet de loi Climat et Résilience n’est pas un tournant, la prise en compte de la contrainte environnementale par les institutions chargées de l’élaboration et du contrôle de la norme est bien réelle. »

Pour lire l’intégralité de cet article : https://bit.ly/3xPT25R