Tribune d’opinion, de Maxime de Guillenchmidt publiée dans Les Echos du 11 février sur la réglementation des prix des gels hydroalcooliques et les conséquences de ces mesures en matière de libertés, notamment celles d’entreprendre et de commerce et d’industrie…

Le gouvernement a décidé à plusieurs reprises de plafonner le prix des gels hydroalcooliques. Une mesure qui vise à éviter des hausses de prix artificielles pour des produits devenus de première nécessité. Si la mesure est populaire, elle reste dangereuse, car elle contrevient à une liberté économique fondamentale, écrit l’avocat Maxime de Guillenchmidt. …/…

Lire l’article en ligne sur le site des Echos